Augmentation mammaire composite : associer les implants à l’injection de graisse pour des seins plus naturels

Souvent, lorsqu’une patiente envisage une augmentation mammaire par implants, elle cherche avant tout un résultat naturel. L’habilité du chirurgien et le choix des prothèses adaptées y sont pour beaucoup, mais le rendu final peut parfois paraitre artificiel. C’est pour pallier à ce désagrément que la technique d’augmentation mammaire composite a vu le jour. En associant la pose d’implants à une lipostructure des seins, l’intervention assure un résultat final très naturel et fidèle aux attentes de la patiente.

Combiner une augmentation par prothèses avec un lipofilling seins

Afin d’augmenter la taille de la poitrine, deux techniques sont couramment utilisées en chirurgie esthétique : la pose d’implants et le lipofilling mammaire. Chacune possède des atouts, mais aussi certaines limites.

Pose d’implants mammaires : des seins sur mesure mais un résultat parfois artificiel

L’augmentation mammaire par implants offre un choix pléthorique. En fonction de ses souhaits et en tenant compte de sa morphologie, chaque patiente peut opter pour l’implant approprié. En effet, les prothèses mammaires se déclinent en plusieurs modèles, avec une taille, une forme, et un degré de projection différents. Le contenu, la texture et l’emplacement de l’implant (devant ou derrière le muscle, dual-plan) influent également sur le résultat final. Cependant, l’aspect naturel n’est pas toujours au rendez-vous. Parfois, le bord supérieur de l’implant se laisse deviner sous la peau, en particulier chez les patientes minces. D’ailleurs, plus les implants sont volumineux, plus leur aspect risque de paraître artificiel.

Lipofilling seins : un galbe naturel mais un gain de volume limité

Le principe du lipofilling seins est simple : façonner la poitrine en y injectant la propre graisse de la patiente. Cette technique est très appréciée parce qu’elle n’implique aucun corps étranger, et ne laisse pas de cicatrice apparente. Toutefois, le gain de volume n’est pas spectaculaire : une taille de bonnet tout au plus. De même, une quantité de graisse excessive suffisamment importante doit être disponible. Par ailleurs, une partie des tissus adipeux injectée se résorbera naturellement au bout de quelques mois, ce qui nécessitera parfois une 2ème intervention.

Avantages de la technique d’augmentation mammaire mixte

Associer l’augmentation seins et la lipostructure mammaire dans le même geste opératoire, c’est profiter des bénéfices, tout en minimisant les inconvénients propres à chacune de ces techniques. Les implants mammaires apportent la forme et le gain de volume désirés, tandis que le nappage de graisse va sculpter la surface du sein pour un résultat harmonieux. Par ailleurs, le lipofilling mammaire améliore la qualité de la peau grâce aux propriété régénératrices des cellules graisseuses injectées. Voici quelques bénéfices de l’augmentation mammaire hybride :

  • Masquer la prothèse mammaire et atténuer ses contours
  • Un meilleur rendu final, à la vue et au toucher
  • Harmoniser les pôles supérieurs de la poitrine pour un décolleté plus naturel

Le seul inconvénient est le rallongement du temps opératoire, puisque l’aspiration, la purification et la réinjection de la graisse nécessitent une heure supplémentaire au moins. Ceci porte la durée de l’opération à 3 heures environ.

Indication de l’augmentation mammaire composite

L’augmentation mammaire hybride est indiquée pour les patientes minces. De même, celles qui possèdent une peau très fine au niveau de la poitrine sont de bonnes candidates. L’association implants mammaires + lipofilling est recommandée pour :

  • Corriger une légère asymétrie mammaire
  • Prévenir la survenue du « sillon double », surtout quand l’implant est placé derrière le muscle pectoral (complication appelée « Double- bubble » en anglais, se manifestant par l’apparition d’un deuxième sillon, en plus du pli naturel du sein)

Dissimuler les irrégularités de la peau, susceptibles de toucher les patientes à peau mince.