A la rencontre d’Ethan Bramble, le jeune homme au corps le plus modifié au monde

A tout juste 22 ans, Ethan Bramble détient un record bien particulier. Dans sa tranche d’âge, il possède le corps le plus modifié au monde. En effet, sous ses airs de mafieux de la Mara Salvatrucha– le gang hispanique dont les membres aiment se couvrir de tatouages de la tête aux pieds- se cache un citoyen parfaitement en règle avec la loi… mais complètement accro aux modifications corporelles ! Le natif de Central Coast en Australie arbore pas moins de 150 tatouages et effectue régulièrement des interventions de chirurgie plastique.

Il transforme son corps depuis l’âge de 11 ans

Ethan Bramble était fasciné par les tatouages et les scarifications depuis son enfance. Alors qu’il n’était âgé que de 11 ans, il a commencé les modifications corporelles en se perçant les oreilles. Plus tard, il s’est fait injecter de l’encre noire dans le globe oculaire et a tranché sa langue en deux. Aujourd’hui, les tatouages couvrent 80% de son corps, y compris le visage et l’arrière du crâne. Décidé à aller au bout de sa mue, le Modboy a même fait une chirurgie pour avoir un ventre plat. L’opération consistait à supprimer le creux du nombril pour faciliter, plus tard, le passage de l’aiguille à tatouer. Il a également subi une otoplastie (chirurgie esthétique des oreilles) pour enlever une partie du lobe auriculaire. Depuis, à la manière des Massaïs, il porte en permanence des boucles cylindriques pour allonger et distendre ses lobes. Aujourd’hui, son corps est couvert de 150 tatouages au total, ainsi qu’une dizaine de piercings.

Des interventions chirurgicales à visée esthétique pour Ethan Bramble

Dans sa quête de l’extravagance, le jeune adulte aux idées dévergondées a vécu quelques expériences édifiantes. Dans un entretien avec le Daily Mail, il évoque avec nostalgie le jour où il a pu voir ses viscères (pendant que le chirurgien l’opérait du nombril), ou la fois où il a failli devenir aveugle à cause de l’encre injectée dans les yeux. Les suites de son opération de la langue ont été plus dramatiques. En effet, la douleur était tellement intense qu’elle l’empêchait de s’alimenter correctement… Conséquence : le jeune australien a dû être hospitalisé des suites de sa malnutrition. Pour autant, ces mésaventures ne l’empêchent pas d’aller de l’avant, puisqu’il envisage de se faire insérer un implant dans le pénis.

Une métamorphose qui ne fait pas l’unanimité auprès de ses proches

Malgré tout l’amour qu’ils lui portent, ses parents ont du mal à accepter ses choix. A l’instar de beaucoup d’autres, ils considèrent que le jeune Ethan s’inflige des mutilations inutiles et dangereuses… Mais qu’importe ! le natif de West Coast, comme la plupart des jeunes d’aujourd’hui, ne jure que par son compte Instagram. Et avec ses 175.000 followers, il peut compter sur une communauté de fans qui le soutient sans relâche.

Le Modboy doit son look si singulier à Ran Maclurkin, célèbre artiste australien et un des pionniers du « tatouage abstrait ». Aujourd’hui, son œuvre la plus aboutie est gravée sur le corps de son ami et client préféré : Ethan Bramble. Et si ce dernier évoque ses tatouages avec beaucoup de fierté, rien ne dit qu’il en réalise vraiment la portée artistique. Son tatoueur, lui, se réjouit de disposer de cette toile de peau humaine où il est libre d’exprimer tout son talent.