Scrotox, ces injections de botox dans le scrotum qui font le bonheur des hommes

Décidément, les tendances de médecine esthétique ne cesseront jamais de nous surprendre. La dernière en date nous vient tout droit d’Australie, où un traitement esthétique surnommé « Scrotox » suscite un intérêt grandissant auprès des patients masculins. Comme le suggère son appellation saugrenue (association de « botox » et « scrotum »), le traitement s’apparente à un lifting des testicules sans chirurgie. Le mode opératoire est très simple : le botox est injecté à plusieurs endroits de la peau couvrant les testicules. La toxine botulique va alors paralyser les nerfs et détendre le muscle situé sous l’enveloppe cutanée. Résultat : les sillons traversant le scrotum sont atténués. Ce traitement esthétique coûte tout de même 800€, et son résultat disparait au bout de 9 mois environ.

Pour les hommes, la chirurgie esthétique intime n’est plus taboue

La chirurgie esthétique des organes génitaux masculins a des adeptes de plus en plus nombreux. George Clooney, qui a admis avoir subi un lifting des testicules, y est surement pour beaucoup. Comme le « Scrotox », l’intervention plébiscitée par l’acteur américain vise à lisser la peau fripée qui entoure les testicules… Mais au lieu des injections de botox, le médecin fait usage d’un bistouri pour ôter l’excès cutané et retendre la peau de la bourse. L’opération est plus invasive que les injections de toxine botulique mais ses résultats sont durables. Par ailleurs, le remodelage du scrotum ne répond pas uniquement à des motifs esthétiques. Les testicules relâchés peuvent être une source d’inconfort voire de problèmes fonctionnels (douleurs chroniques, gêne pendant la pratique d’activités sportives comme le vélo ou la course à pied…). De ce fait, leur correction chirurgicale contribuera à améliorer le bien-être du patient.

La pénoplastie pour augmenter la taille du pénis

De nombreuses interventions de chirurgie esthétique visant l’organe sexuel masculin commencent à gagner en popularité. Les plus connues sont la pénoplastie d’allongement et la pénoplastie d’élargissement. La première opération permet d’allonger de quelques centimètres le pénis au repos. En revanche, la phalloplastie d’élargissement vise à augmenter l’épaisseur de la verge. Pour ce faire, le médecin injecte de petites quantités de graisse autologue (par lipofilling) ou d’acide hyaluronique. Pour obtenir un résultat satisfaisant, plusieurs séances de traitement peuvent être requises.

Par ailleurs, les hommes ayant subi une ablation des testicules ou souffrant d’une malformation congénitale peuvent se faire insérer des prothèses de silicone dans le scrotum. Cette chirurgie reconstructrice des testicules est simple, indolore et peu risquée.