Traitement cicatrices Tunisie

Le traitement des cicatrices désigne l’ensemble des techniques médicales qui visent à atténuer les cicatrices et à améliorer leur aspect. Suite à une intervention chirurgicale, à un accident ou une maladie cutanée (acné, varicelle…), un processus de cicatrisation anormal peut avoir lieu. Souvent, les cicatrices qui en résultent sont à l’origine d’une gêne esthétique (aspect disgracieux) et fonctionnelle (douleurs, démangeaisons).

Prix traitement cicatrices Tunisie

Le coût d’un traitement des cicatrices en Tunisie varie en fonction de :

  • La nature des cicatrices à traiter (hypertrophiques, chéloïdes, cicatrices d’acné…)
  • Le nombre de séances de traitement à effectuer

Quel que soit le traitement choisi, Hannibal Esthétique s’engage à vous fournir un soin esthétique de qualité à un prix pas cher. Pour connaitre le prix de votre traitement médical, demandez gratuitement un devis traitement cicatrices Tunisie en dinars ou en euros. Les tarifs énoncés comprennent tous les frais liés au traitement (la consultation, le honoraires du médecin et du personnel paramédical, ainsi que la gestion du dossier médical.)

Quelle différence entre les cicatrices chéloïdes et les cicatrices hypertrophiées ?

Avant d’envisager tout traitement, Il faut comprendre la différence entre les cicatrices chéloïdes et hypertrophiées. En général, malgré un aspect disgracieux, l’hypertrophie cicatricielle s’améliore progressivement. Au bout de 2 ans environ, elle n’est plus boursouflée et reprend un aspect normal. En revanche, la cicatrice chéloïde ne s’atténue jamais spontanément. Au fil du temps, elle peut gagner en épaisseur et progresser vers les tissus avoisinants. Ces deux types de cicatrices sont à l’origine d’une affection cutanée particulièrement inesthétique, voire douloureuse.

Les techniques de traitement des cicatrices

Il existe aujourd’hui plusieurs techniques médicales visant à traiter les cicatrices. La plupart de ces traitements se déroulent en plusieurs séances, et peuvent être associés à une correction chirurgicale de l’affection cutanée. Le choix de la thérapie n’est pas uniquement guidé par la préférence du patient. Il dépend aussi de :

  • La nature, l’emplacement et l’étendue des cicatrices
  • Le type de peau
  • L’état de santé du patient (en plus de retarder la cicatrisation, des maladies comme le diabète, l’obésité et les troubles vasculaires peuvent être incompatibles avec certains traitements)
  • Le potentiel de cicatrisation du patient (âge, tabagisme…)
  • La disponibilité du patient (certains traitements doivent être renouvelés régulièrement et s’étaler sur plusieurs semaines).

L’éviction sociale est également un facteur à considérer, puisque certaines thérapies ont des suites plus lourdes et nécessitent une période de repos plus longue.

Traitement cicatrices au laser, resurfacing

 

Le traitement de laser CO2 nécessite une anesthésie locale (application de crème anesthésiante). Le passage des faisceaux de laser a un effet abrasif sur la surface de la peau. Au fil des séances, des parties de l’épiderme sont enlevées afin de réduire la taille de la cicatrice. De plus, le laser va stimuler la fabrication de collagène, ce qui contribue à accélérer la régénération cellulaire et améliorer la cicatrisation. Après la séance de laser, la peau peut être légèrement enflée et prendre une coloration rouge. Le résultat définitif est visible au bout de 6 mois environ.

Améliorer les cicatrices par la photothérapie LED

La photothérapie permet d’atténuer les lésions cicatricielles grâce à la lumière froide. Cette technique est moins agressive que le resurfaçage par laser, mais n’est efficace que pour le traitement des cicatrices peu profondes. De ce fait, la photothérapie LED est idéale pour corriger les cicatrices d’acné. Totalement indolore, la séance dure 30 minutes et n’engendre aucune éviction sociale.

 

Les injections de cortisones pour traiter les chéloïdes

 

Les injections de cortisone ont prouvé leur efficacité pour le traitement des cicatrices chéloïdes. Parmi les corticoïdes les plus indiqués, on peut citer le triamcinolone acétonide ou le methylpredonisolone. Pour un résultat optimal, l’injection de stéroïdes doit être renouvelée toutes les 5 semaines.

Traitement des lésions cicatricielles par cryothérapie

 

La cryothérapie et la cryochirurgie ont fait leurs preuves dans le traitement des tumeurs cutanées. Désormais, ces deux techniques sont utilisées pour traiter les cicatrices chéloïdes. Elles reposent sur la destruction par le froid des excroissances cutanées. L’action du froid modifie également le comportement des fibroblastes et favorise une cicatrisation normale. Cependant, en usage isolé, la cryothérapie n’est pas toujours efficace. De ce fait, elle est souvent associée à un traitement corticoïde ou à une petite intervention chirurgicale sur la cicatrice chéloïdienne (excision tangentielle par exemple). De même, le traitement nécessite plusieurs séances et peut s’étaler sur des mois. Habituellement, l’aspect et le volume de la cicatrice commencent à s’améliorer à partir de la 3ème séance de cryothérapie.

Atténuer les cicatrices par pressothérapie

 

La pressothérapie est l’une des techniques de traitement des cicatrices en Tunisie. Un dispositif de compression (manchon, bottes, ceinture abdominale) est mis en place afin d’exercer une pression continue sur la zone à traiter. Cette stimulation mécanique assouplit progressivement la cicatrice et en réduit l’épaisseur. De plus, elle va entraver la micro-vascularisation de la cicatrice, ce qui contribue à freiner la synthèse du collagène et favorise une évolution normale de la cicatrisation.