Zombie boy : un mort vivant dans l’industrie de la mode

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes sont accros aux transformations physiques. Poussant leur passion à l’extrême, elles sont prêtes à tout pour assouvir leur désir de ressembler à un animal, à une créature mythique ou encore à un alien…

Si la majorité de ces fanatiques recourent à une intervention de chirurgie plastique pour se faire implanter des cornes dans le crâne ou changer radicalement les traits de leurs visage, d’autres s’en remettent aux tatouages afin de modifier leur apparence ou pour faire passer toutes sortes de messages, à travers une symbolisme parfois ésotérique et impénétrable.

C’est l’exemple de Rick Genest, icône de la mode et artiste plus connu sous le nom de Zombie Boy. Ce dernier s’est recouvert 90 % de son corps de tatouages qui représentent un corps en décomposition. Il a transformé son visage en squelette et s’est fait tatouer un cerveau de zombie sur le crâne. Cette transformation a duré 6 ans et lui a coûté plus de 7 000 $.

L’apparence singulière de Rick Genest a boosté sa carrière

Genest consacre son existence à l’expression artistique après avoir été opéré d’une tumeur au cerveau à l’âge de 15 ans. Il décide alors de changer de vie et quitte la maison familiale pour aller squatter les rues de Montréal. Il s’immerge dans la scène underground de la ville et adopte un mode de vie anarchiste. A 21 ans, Zombie Boy se fait tatouer pour la première fois par le tatoueur montréalais Frank Lewis. Ce dernier lui réalise la plupart de ses tatouages.

Quatre ans plus tard, sa vie prend une nouvelle tournure lorsque qu’il se fait repérer par Nicola Formichetti, le styliste de Lady Gaga. Il apparait alors aux cotés de la chanteuse américaine dans son clip « Born This Way ». Le monde de la mode l’accueille ensuite à bras ouverts. Il défile pour la marque Theirry Mugler, signe un contrat avec L’Oréal et pose pour les magazines GQ, Vanity Fair et Vogue Hommes. Il fait également une apparition au cinéma aux côtés de Keanu Reeves dans 47 Ronin.

Rick Genest est décédé en 2018, quelques jours avant son 33ème anniversaire. Il a été retrouvé mort près de son domicile à Montréal. On ne sait toujours pas si sa mort est accidentelle ou s’il a commis un acte de suicide.