Peut-on tomber enceinte sans risque après une abdominoplastie ?

De nombreuses patientes se demandent si elles doivent finir d’avoir des enfants avant d’opter pour une abdominoplastie. Elles considèrent, à tort, que le fait d’avoir une grossesse après une plastie abdominale serait préjudiciable aussi bien à la santé de la mère qu’à celle du bébé. Si toutes les grossesses sont susceptibles d’entraîner des complications, la chirurgie esthétique et réparatrice du ventre n’est pas un facteur de risque. A ce sujet, votre gynécologue est la meilleure personne à qui s’adresser et demander conseil.

Chez les femmes qui ont déjà subi une abdominoplastie, la paroi abdominale et les tissus du ventre s’étirent normalement pour accueillir le nouveau bébé. A cause de la résection de la peau excessive, certaines mères remarquent que leur ventre n’est pas aussi gonflé que lors de leur grossesse précédente. Mais soyez sans crainte, c’est tout à fait sûr pour le bébé. Seul le rendu esthétique de l’abdominoplastie peut être altéré par la grossesse.

Dans des cas rarissimes, la correction du relâchement des muscles grand-droits (diastasis) est excessive. Lors de la grossesse ultérieure, la tension exercée par la sangle abdominale peut alors comprimer l’utérus et perturber le développement de fœtus.

Comment la grossesse affecte les résultats de l’abdominoplastie ?

Si on a déjà subi une chirurgie pour un ventre plat, et que la prise de poids pendant la grossesse n’est pas très importante, la peau du ventre gardera une certaine souplesse. Les muscles abdominaux peuvent encore s’étirer vers l’extérieur pour faire de la place au bébé. Ils se rétracteront à nouveau après l’accouchement sans perdre leur tonicité. Cependant, les variations pondérales considérables risquent d’altérer davantage le résultat du lifting ventre. La patiente se retrouve alors avec un ventre flasque, des dépôts de graisse et des muscles abdominaux écartés.

Le cas de la césarienne après un lifting du ventre

Lorsqu’on envisage la possibilité d’accoucher par césarienne après une plastie abdominale, la cicatrice préexistante est un sujet préoccupant. Pourtant, vous ne devez pas vous inquiéter à propos de l’approche chirurgicale. Subir une césarienne après une abdominoplastie, c’est à peu près comme avoir une deuxième césarienne. Les incisions sont similaires pour les deux opérations. Pour effectuer son geste chirurgical lors de l’accouchement, le gynécologue accède au tissus internes via la cicatrice de l’intervention précédente, quelle qu’elle soit.

Parfois, le gynécologue n’est pas toujours en mesure de fermer l’incision avec la même habileté qu’un chirurgien plastique. Ceci peut affecter l’aspect final de la cicatrice.

Au-delà des considérations esthétiques, la santé de la mère et celle du bébé doivent rester une priorité absolue. Et puisque le corps de chaque femme réagit différemment à la grossesse, il est important de consulter votre chirurgien plasticien et votre gynécologue dès que vous réalisez que vous êtes enceinte.