Les mauvaises habitudes qui accélèrent le relâchement et l’affaissement des seins ?

L’affaissement des seins est inévitable. En vieillissant, les seins perdent progressivement leur élasticité et leur maintien naturel, et la ptose mammaire s’installe. Si on ne peut pas arrêter le relâchement mammaire, il est en revanche possible de le ralentir. Cela nécessite d’adopter les bons réflexes et de se débarrasser de certaines habitudes qui nuisent à la tonicité des seins.

Exposer les seins au soleil sans protection accélère la ptose mammaire

Les médecins et les dermatologues ne le répéteront jamais assez : l’exposition non protégée au soleil (et aux rayons UV artificiels) est ce qu’il y a de plus préjudiciable pour votre peau. Elle peut entraîner un vieillissement prématuré qui se traduit par des ridules ainsi qu’une peau flasque et abimée. Ceci est valable aussi bien pour le visage que pour les seins. Evitez d’exposer vos seins au soleil, et le cas échéant, pensez à appliquer un écran solaire sur votre décolleté. Dans le cas contraire, vos seins perdront leur élasticité tellement vite que vous pourrez avoir besoin d’une chirurgie réparatrice de la ptose mammaire.

Porter un soutien-gorge adapté pour améliorer le maintien de la poitrine

Le fait de porter un soutien-gorge mal ajusté, voire ne pas en porter du tout, est le chemin le plus court pour une poitrine tombante. En effet, lorsque les seins ne sont pas correctement soutenus, ils subissent de plein fouet les effets de la gravité, ce qui finit par altérer leurs ligaments suspenseurs. Pour un maintien optimal de la poitrine, choisissez le soutien-gorge qui convient le mieux à votre silhouette.

Mais d’un autre côté, le port ininterrompu de soutif peut également causer le relâchement des seins. En effet, à cause de ce maintien constant, les ligaments qui soutiennent de la poitrine ne sont plus sollicités et s’affaiblissent progressivement. Voilà pourquoi il faut trouver la juste mesure entre la tendance du « braless » et le port inconditionnel de soutien-gorge.

Prévoir un soutien-gorge adapté à la pratique sportive

L’activité sportive intense peut mettre à mal la tonicité des seins s’ils sont mal protégés. Les rebonds verticaux de la poitrine et les mouvements de va-et-vient pendant l’effort peuvent dégrader plus rapidement l’élastine des seins. Ceci est particulièrement vrai pour les sports à forte intensité d’impact, tels que le running, le basket et le volley-ball. C’est pourquoi il faut soulager ses seins en optant pour un soutien-gorge de sport. Ce sous-vêtement doit être adapté à la morphologie ainsi qu’au type d’activité sportive pratiquée.

Le tabac favorise le relâchement des seins

En plus de ses effets pernicieux sur la santé, le tabac exerce un effet négatif sur les seins. En effet, le tabagisme réduit l’apport d’oxygène et de nutriments à la surface de la peau. Ceci affaiblit les tissus cutanés des seins et réduit leur élasticité naturelle, favorisant ainsi leur affaissement prématuré.

La posture assise et la façon de dormir ont un effet sur la ptose mammaire

Avoir une mauvaise posture en position assise (comme un dos vouté devant son ordinateur) fait que les seins pendent davantage sous l’effet de leur propre poids. Cela augmente l’étirement des tissus de la poitrine, ce qui entraîne un relâchement des seins. Si on se fie à cette logique, dormir sur le côté pourrait à terme entraîner un étirement des ligaments de la poitrine. C’est pourquoi il serait judicieux de poser un oreiller sous la poitrine pour mieux la soutenir, ou simplement de dormir sur le dos.