Thigh gap : l’obsession pour les cuisses amincies qui fait fureur sur Instagram

Bien plus que des plateformes d’échange et de partage d’information, les réseaux sociaux sont devenus le berceau de nouvelles obsessions collectives, tout aussi vaines et ridicules les unes que les autres. Le Thigh gap challenge en fait partie. Ce défi met à l’honneur les cuisses minces et ne laisse personne indifférent sur Instagram.

Thigh gap : la nouvelle tendance esthétique qui sévit sur Instagram

En anglais, « thigh » signifie « cuisse », tandis que « gap » serait l’équivalent de « vide » ou « trou ». Le Thigh gap désigne ainsi le creux qui sépare le haut des jambes lorsque celles-ci sont serrées. Comme la plupart des défis de minceur, le Thigh gap Challenge est né aux Etats-Unis. Cette tendance a vu le jour en 2013 et ne cesse de prendre de l’ampleur depuis, notamment sur les réseaux sociaux et les plateformes de partage de photos. Le succès de ce défi est tel que les stars n’hésitent pas à mettre leur grain de sel. D’ailleurs, la mannequin britannique Cara Delevigne possède même un compte twitter, estampillé @CarasThighGap et entièrement dédié à ses cuisses fuselées.

Que faire pour avoir le Thigh gap ?

Afin d’avoir cet écart entre les cuisses tant convoité, beaucoup de femmes s’acharnent sur le sport. D’autres n’hésitent pas à cumuler les régimes alimentaires privatifs à l’efficacité douteuse. D’autres encore, plus raisonnables, effectuent une intervention esthétique qui permet d’enlever la graisse en excès au niveau des cuisses. Profitant de la frénésie médiatique autour du Thigh gap, des coachs sportifs proposent un entrainement physique personnalisé pour affiner le haut des cuisses… Mais le succès promis n’est pas toujours là ! Au mieux, ces pratiques (régimes drastiques, sport intensif…) n’offrent qu’un succès mitigé et leurs dangers potentiels dépassent de loin leurs bienfaits. En effet, le fameux Thigh gap est avant tout déterminé par des critères morphologiques innées.

Les réseaux sociaux façonnent les nouveaux standards de beauté

Très prisés par les jeunes générations d’internautes, les réseaux sociaux continuent de façonner le quotidien des adolescents. Jour après jour, Instagram et consorts nous gratifient de tendances esthétiques insolites. Bien aidés par l’abrutissement de masse, ces défis minceur et autres standards de beauté ridicules trouvent un écho favorable auprès des jeunes. C’est ainsi qu’une photo Instagram publiée par Emily Ratajkowski a été à l’origine d’une autre obsession minceur, baptisée « Ab crack challenge ». En s’affichant sur Instagram en lingerie transparente, Kylie Jenner a lancé une nouvelle tendance : les tétons proéminents sous la robe ou le t-shirt. Alors, pour être aussi sexy que leur idole, beaucoup de jeunes femmes abandonnent les soutien-gorge et optent pour des tenues légères et très suggestives. Certaines font mêmes des injections d’acide hyaluronique pour améliorer la projection du mamelon. Régulièrement, de nouvelles lubies viennent s’ajouter à la liste et se transforment en nouvel idéal de beauté. Les fossettes au visage ou au bas du dos, le nombril aux proportions parfaites, les sourcils ondulés… Chaque partie du corps a droit à son « challenge » et les femmes ne se font pas prier pour y participer.Malgré leur aspect ludique, les défis minceurs et autres challenges beauté sont un fléau pour les jeunes internautes. La normalisation avec ces diktats esthétiques, sans cesse renouvelés, n’augure rien de bon pour la santé mentale et le bien-être de ceux qui s’y soumettent.